avoir-confiance-en-soi

Avoir confiance en soi….une utopie réaliste.

J’ai rencontré une jeune femme il y a quelques semaines. Elle est venue avec ce rêve: « Avoir plus confiance en moi. Oui, en ayant plus confiance en moi, je serai prête pour faire… je pourrai être…. »

Seulement voilà, ce rêve finalement ne lui a pas fait poussé des ailes, bien au contraire…

 

Une sensation à l’intérieur du corps…

Aujourd’hui elle ressent ce douloureux sentiment d’impuissance personnelle à atteindre le but qu’elle s’est posé.

Colère et peur jonglent l’une et l’autre…Elle a peur de sa colère et elle est en colère d’avoir peur. Toute cette énergie à essayer de contrôler ses émotions l’amène alors dans un premier temps à pratiquer la méditation et faire des séances d’acuponcture pour tenter d’apaiser ses ressentis qui l’envahissent de plus en plus pour enfin ne plus se laisser submerger. Fuir la douleur en pensant qu’en fuyant ça ira mieux. C’est généralement ce que l’on fait lorsqu’on est blessé, lorsqu’on est touché. On ne veut pas rentrer en rapport avec ses douleurs.

 

« Ignorer c’est la racine de l’inauthenticité »

Fabrice Midal

 

Cela peut être utile et intéressant de faire diminuer l’intensité de l’émotion mais cela devient problématique quand finalement on utilise ces pratiques pour éviter de faire face. Et en l’occurrence la méditation n’est pas une technique de relaxation. Effectivement elle contient un élément de détente par le simple fait de se poser mais son essence est ailleurs.

Je pratique depuis 4 ans maintenant et comme cette personne, comme beaucoup d’entre vous peut-être, je recherchais à apaiser mon mental par l’exercice de la présence attentive. Mais finalement…Etre présent pour juste être présent; Cela n’a pas de sens. Je ressentais que je n’avais pas exploré toute l’ampleur de la pratique. Et je ne l’ai toujours pas d’ailleurs. Mes lectures, mes expériences individuelles et en groupe, mes participations à différents Sangha, m’ont permis de découvrir un autre visage de la méditation comme chemin de métamorphose: celui de la bienveillance envers soi-même.

 

Une peur qu’on évite se transforme en panique. Une peur qu’on affronte se transforme en courage.

Cela a duré presque un an. Plus le temps passe, plus elle entre en tension avec elle-même puis progressivement elle sent essoufflée, fatiguée… démunie pour finalement se retrouver dans une incapacité à agir.Et puis un jour elle ressent ce poids devenu trop lourd à porter.

C’est la peur de voir le temps défiler et avec ce triste constat que finalement, rien n’a vraiment changé…Peur que sa relation devenue difficile avec son conjoint se brise, peur de ne pas être à la hauteur, peur d’être jugée qui finalement prend le dessus et la pousse à prendre rendez-vous.

 

Une brisure entre l’actualité et la potentialité

L’utopie de vouloir avoir confiance en soi et les souffrances qu’elle engendre est pourtant bien réelle… Je dis bien utopie car être confiant est une qualité d’être et donc on ne peut pas être confiant à 100% tout le temps. On peut être globalement confiant avec des moments où l’on sera plus ou moins confiant selon la situation, selon le moment, selon les personnes avec qui l’on est…Mais on ne peut pas être confiant à 100% tout le temps.

Parfois ce qui peut sembler être une solution pour réaliser nos rêves peut être elle- même le problème…

« En nous efforçant d’atteindre l’inaccessible, nous rendons impossible ce qui serait réalisable. »

Robert Ardrey

En effet, la plupart du temps, tout ce qu’on veut faire ou met en œuvre pour changer ne mène qu’à plus de problème. La plupart du temps, on croit que le changement peut se résoudre grâce à la logique et aux bons sentiments. Hors le changement, à l’intérieur d’un cadre ne fait que renforcer l’emprisonnement. La seule manière de changer, c’est de sortir du cadre.

 

Envie de construire un pont pour faire de votre rêve une réalité ?

La confiance émerge de la capacité à faire des petites choses. Voilà pourquoi je prends toujours le temps de redéfinir le résultat souhaité à chaque début d’accompagnement car plutôt que d’accuser ses propres incapacités à « ne pas à être suffisamment », j’accompagne à poser un autre regard sur les attentes qui parfois sont trop fortes pour libérer un nouvel espace dans lequel il vous sera possible d’agir et construire votre rêve.

Si à certains moments, cette histoire résonne en vous et que vous  sentez aujourd’hui que c’est le moment pour vous d’apporter une vraie transformation dans votre vie….contactez-moi

Avec douceur, à très bientôt j’espère.

 

 

 

Partager
Ce qui m’inspire et me rend vivante, c’est de voir des personnes oser s’exprimer pleinement, s’éclater et avancer en toute fluidité. J'aime créer des ponts entre le monde du business et du sensible...accompagner les mutations individuelles et collectives; Pour permettre ainsi d'apporter une nouvelle rayonnance, personnelle et professionnelle.
2 Commentaires
  • Elisabeth
    20 octobre 2017à6 h 51 min

    Bonjour Claire!
    Merci pour cet article qui reflète bien ta personnalité. Sortir du cadre, c’est bien la , la difficulté de beaucoup de personne .
    J’apprécie beaucoup de te lire et serait ravie que nos chemins se croisent a nouveau.
    Harmonie, Paix et Amour

Je commente...